immobilier commercil, roissy, mall

Aéroville d’Unibail-Rodamco réinvente la ville dans la ville…aéroportuaire

Avec Aéroville, Unibail réinvente le shopping du bien-être.

C’est dans cette France lente qu’aura lieu, dans les prochains mois, sur la zone aéroportuaire de Roissy, l’inauguration d’une nouvelle forme de centre commercial baptisé Aéroville. Un mall de 100 000 m2 de plancher, conçu par Philippe Chiambaretta selon la marque de fabrique du groupe d’immobilier commercial Unibail-Rodamco.

Le tout proposera quelques 80 000 m2 de surface GLA et douze salles de cinéma. Aéroville propose aux visiteurs une promenade plaisir. Revue de détails.

Plutôt que de décrire le détail du projet dont vous trouverez les chiffres clés en fin d’article, on s’est intéressé à comment, finalement, exploiter au mieux ce modèle de complexe commerciaux extraordinaire générateurs de visiteurs pour redynamiser nos tristes aéroports existants et en faire des lieux de vie en zone aéroportuaire.

Avec un risque pour ceux qui prennent l’avion, c’est de le louper, tellement la balade sera prenante.

En France, rappelons le, un beau centre commercial qui ouvre ses portes peut demander des loyers pour ses magasins de moins de 750 m2 autour de 520 euros le mètre carré, dans une fourchette toutefois assez large. Mais pour améliorer encore la rentabilité des centres, les gestionnaires doivent aussi faire un travail et pas seulement sur le merchandising en remplaçant les bons par les mauvais mais en créant de véritables expériences shopping.

Un modèle pour l’avenir des sites aéroportuaires

Outre la notion de loyer ou l’impact de ces rénovations, les promoteurs et gestionnaires mènent depuis la crise des réflexions sur la manière de combler la dépréciation de leur actif immobilier ou projet en cherchant à améliorer la valeur de leur patrimoine par d’autres moyens. Lesquels ?

L’idée consiste à optimiser l’usage des parties communes dans les centres fermés bien sûr ! Cela ne concerne pas les retail parks. Le tout à des fins d’information, de communication, voire de publicité. Il s’agit vous l’aurez compris d’exploiter ce gisement extraordinaire de visiteurs que génèrent les flux énormes de clientèle attirés dans les centres commerciaux.

C’est le cas du futur espace de détente et d’achat conçu principalement pour les salariés du terminal qui va prochainement pousser au pied des pistes de l’aéroport Charles-de-Gaulle sur une zone située à cheval sur les communes de Tremblay et de Roissy-en-France (Seine-saint-Denis).

Difficile de trouver des infos sur ce projet hors normes. J’ai donc fait un travail de synthèse sur « Aéroville » pour vous faciliter la tâche ! Cet aménagement commercial moderne et élégant proposera 66 000 m² GLA de commerces et services diversifiés.

Il a été redessiné par l’architecte Philippe Chiambaretta, nouvellement designé pour la réalisation de la deuxième version du projet, dont les perspectives du site et galeries sont présentées ci-après, a été baptisé « Aéroville » et sera prochainement pris en main par Elodie Arcayna qui aura la charge de faire « tourner » cette machinerie.

 

immobilier commercial, mall

11 hectares de terrains en plein site aéroportuaire à Roissy, un projet suffisamment rare qu’il fallait différencier de ses voisins.

Le « Retailtainment » pour contrer O Parinor

L’aménageur et développeur du programme, Unibail-Rodamco, présente l’originalité selon moi de travailler sur des concepts de bien-être orienté  » fun-shopping « . Il a fait en sorte que le bâtiment programmé ne soit ni un énorme cube ni un hypermarché de plus dans la région même s’il logera un petit hyper Auchan de 4500 m2 histoire de venir « chatouiller » Carrefour sur le site d’ Oparinor, non loin de là.

Une des originalités de ce futur lieu de vie réside dans le fait qu’il proposera une gamme complète de services tels que coiffeur, pressing, optique, banque, services postaux, garderie, centre médical, médecine du travail, salle de fitness et de sport…résultat au compteur, la foncière affiche 80 % de surfaces commercialisées dans un mall au dimensions uniques.

immobilier commercial

Perspective sur la promenade intérieur du mall Aéroville Roissy.

Le projet d’aménagement Aéroville d’Unibail-Rodamco se présente dans ses grandes lignes comme une galerie de déambulation ponctuée de rues intérieures, de places qui seront autant de lieux de rencontres agréable à parcourir dans le but de contribuer à améliorer à la fois l’image négative du pôle de Roissy et l’accueil de ses voyageurs.

Se greffer sur de nouveaux flux de chalandise

Le pôle majeur Aéroville vise, avant tout, à répondre aux problématiques de l’Aéroport de Paris (ADP) qui souffre d’une mauvaise image et mauvaise réputation dans le monde en raison de l’inexistence de structures adaptées au bien-être de ses visiteurs et salariés du site.

Aéroville participera ainsi à répondre aux besoins des 85 000 salariés y travaillant et demain de l’impact généré par l’arrivée de l’A-380 sans compter les voyageurs en transit dans les hôtels de la zone. Outre les emplois et le formidable trafic généré par Aéroville dans toute la région, une étude récente montre que 86 % des salariés du site et 77 % des habitants de communes voisines y sont favorables.

Naissance d’un village commerço-aéroportuaire à Roissy

Avec 2600 emplois à terme, sans compter les emplois induits en phase de travaux, dans une conjoncture difficile, on ne peut que se satisfaire du projet d’investissement d’Unibail-Rodamco, dont le budget alloué pour cette opération extraordinaire est estimé à plus de 270 millions d’euros, et porté par la principale foncière européenne.

Le projet Aéroville, dans sa nouvelle mouture, se traduit par un véritable programme de « Ville aéroportuaire » favorisant le brassage des visiteurs et porteur de réflexions urbanistiques ludo-commerciales anticipant l’évolution des espaces aéroportuaires de demain…

En bref, un concept de lieu de vie et d’activités à méditer pour d’autres zones similaires en Europe dont Paris Charles-de-Gaulle sera le laboratoire ! Si tout se passe bien, le décollage d’Aéroville devrait intervenir fin octobre.

Aéroville en chiffres, c’est :
– Ouverture au public le 17 octobre 2013
– 84 000 m² de retail
– 200 boutiques
– 1 hyper Auchan de 15 000 m² avec son drive en plus
– 30 restaurants et espaces gourmands
– 1 cinéma multiplexe nouvelle génération doté de 12 salles
– 4 700 places de stationnement avec guidage
– 2 000 emplois créés grâce à l’ouverture d’Aéroville
– 12 Millions de visiteurs attendus
– 300 M€ d’investissement

 

Vous souhaitez approfondir le sujet Aéroville ?

En complément de l’article :

Je vous recommande ce blog d’Adrien Dixneuf Passion-Outlet, auteur de « Aéroville, le premier centre commercial avec cheminée » qui détaille notamment les innovations apportées dans cette génération de centre commercial, son parcours polysensoriel novateur ainsi que le contenu précis de son offre commerciale.

Petit Quizz
  • Utilité du post
  • Ton adopté
  • Plaisir de lecture
Total des votes
Votre appréciation (en étoiles… !)
  • Utilité du post
  • Ton adopté
  • Plaisir de lecture
Votre total

Articles récents

NOTRE ADN

Site web nouvelle génération entre le blog et le site média, notre interface remet à plat les racines du retail à l'ère collaborative en faisant de nos passions digitales des créations customisées.

Promesse Retail Buzz

Nous voulons donner à réfléchir, découvrir et savourer notre métier en proposant une façon originale de communiquer sur divers supports.

NEWSLETTER