immobilier commercial ecommerce

Le retail du futur : le client ira en magasin et achètera online

Le futur du retail, c’est maintenant que ça se passe.

Vous l’avez sans doute remarqué ?

C’est le grand sujet du moment, les magasins sont en pleine transformation physique et digitale et le choix de mon titre m’est apparu évident tellement notre quotidien a été bouleversé par cet écosystème digital.

Pour autant, je me rends compte que lorsqu’il s’agit d’évoquer ce sujet, les choses ne sont pas toujours claires.

Alors, comme j’aime simplifier les choses, j’ai tenté de creuser un peu le sujet en restant le plus clair possible.

Pour commencer, imaginez la possibilité de faire du shopping, quand on veut, où on veut et n’importe quand..un rêve qui commence à devenir réalité.

Voilà qui pourrait décrire en chapeau introductif, le thème de cet article dans lequel je vous propose une petite sélection de quelques idées préconçues sur la transformation digitale du magasin ou plus communément appelé le commerce connecté.

Bonne lecture ou devrais-je dire bon voyage dans un monde en pleine mutation digitale.

 

La Nuit où le commerce connecté a vu jour !

Petit retour sur cette soirée organisée au Casino de Paris et sa levée de rideau.

D’abord, comme beaucoup d’entre vous, j’étais à la première de la Nuit du commerce connecté.

Une belle initiative imaginée pour célébrer l’importance grandissante des technologies embarquées à l’intérieur, autour et entre les magasins du futur.

Cet événement avait vocation à rendre hommage à toutes ces petites innovations et petites choses émergentes qui voient le jour en France, dans un dynamisme créatif et entrepreneurial convaincant les plus sceptiques d’entre nous que le digital demeure le véritable moteur de croissance de l’économie française.

Bref, une superbe soirée où j’ai découvert de nouvelles technologies très intéressantes et rencontré des gens passionnants (eh oui ça existe encore !).

En fait, je reste convaincu que le digital va encore changer nos vies.

Hier, l’e-commerce avait révolutionné la vente à distance, aujourd’hui le commerce connecté révolutionne à son tour le magasin à un moment où près de 50% des possesseurs de smartphones utilisent leur outil pour chercher, comparer, vérifier la qualité des produits.

Et pour cause, les enseignes et commerçants doivent se préparer à ce nouveau type de comportement tout simplement parce que leurs clients sont déjà passés à l’ère du shopping digital.

centres commerciaux unbail klepierre

Photo: Fotolia.
 

Du magasin tradi au cross-canal

Cela suppose aussi d’avoir un regard positif sur ces changements en cours en passant vraiment à l’acte.

Et là, on s’aperçoit que les choses bloquent bien souvent sur des points durs.

Je vous suggère ici, de revenir sur 5 réticences et préjugés dans le parcours d’une bonne transition numérique que j’ai identifié comme étant récurrentes.

 

1/ La vente en ligne va finir par tuer les magasins physiques

Après tout, Internet a bien tué Virgin.

Combien de fois, j’ai entendu cette phrase dans les échanges que j’ai pu avoir avec des professionnels et enseignes inquiètent de perdre des parts de marché et cette insolente croissance du e-commerce qui rafle tout le secteur.

L’illusion est de croire qu’il ne faut rien faire et attendre le passage du tsunami numérique.

Au contraire, le digital va continuer à croître avec le magasin, les deux ne font qu’un ! C’est sans doute cela, la puissance du commerce connecté du futur.

2/ Le prix reste le facteur numéro 1 pour le client

Evidemment, dans le contexte de crise actuel, de baisse de nos pouvoirs d’achat, le prix et c’est logique reste et restera le maître étalon dans le choix d’achat des consommateurs.

Mais là aussi, les mentalités évoluent et notre consommateur, ou devrais-je dire dorénavant « consomm’acteur » tellement il s’implique dans ses choix et conséquences, cherche un juste rapport produit/image/prix dans ce qu’il est prêt à mettre pour se procurer un produit ou service.

Et là, l’enjeu n’est pas tant d’être le moins cher mais de chercher à valoriser ce prix proposé par plus de confiance, de désir et d’émotion.

3/ Demain, les magasins physiques ne seront plus aussi efficaces pour attirer le client

Et là, j’attire votre attention sur un constat assez révélateur de notre époque.

Alors que chacun de nous craignait qu’avec l’avènement du e-commerce porté par la transition digitale des magasins, que ce nouveau canal de distribution allait fortement déshumaniser la relation qui existait entre la marque et son public.

En fait, on s’aperçoit qu’il se produit tout le contraire.

Je m’explique, plus les technologies numériques innovent et s’améliorent, plus l’humain recherche une relation sensible et un contact réel, un regard, un sourire et si possible un peu de chaleur.

Et ça, c’est trèèèèès bon signe !

4/ Le magasin du futur ne vendra… plus rien, il connaîtra les goûts de chacun de ses clients

A mes yeux, c’est probablement l’évolution la plus marquante dans les prochaines années dans la distribution moderne à savoir la collecte, le traitement de données, le CRM permettant de mieux cartographier les habitudes et pratiques d’achat de chacun des clients dans une zone de chalandise considérée.

Une fatalité ? Sans doute que oui.

Le showrooming pourrait devenir un acte courant dans nos vies, dans nos comportements d’achat et les messages publicitaires plus adaptés par un travail de ciblage à chacune des catégories de clientèle.

J’imagine aussi aisément une transformation du lieu de vente en lieu d’expérience où l’on vient tester, regarder, toucher le produit avant de commander sur Internet.

Plus besoin de passer en caisse, les databases reconnaissent immédiatement le client. Tout se fera alors en amont grâce à des systèmes de reconnaissance qui permettront de « typologiser » les clients (âge, sexe..) avant même leur entrée en magasin.

Attention, je n’affirme pas que ce système soit totalement éthique et respectueux de la vie privée des gens améliore la vie des gens, il faudra rassurer sur l’usage même de ces données. Toutefois, il s’agit bien de ce vers quoi on pourrait tendre dans les prochaines années et j’entends nombreux d’entre s’interroger sur la pertinence de l’utilisation des données confidentielles qui seront faites. Dans ce domaine, je pense que tout est à faire.

5/ Un « consomm’acteur » paradoxal : du contrôle au lâcher prise

Pourquoi ? Simple, regardez -vous, observez vos propres habitudes.

En fait, nous voulons tous aujourd’hui tout contrôler, à commerce par maîtriser notre budget, faire nous même les choses jusqu’à maîtriser l’impact sur l’environnement etc..

Et dans le même temps, nous recherchons tous un véritable « lâcher prise » qui nous donne le sentiment profond d’exister à part entière, par le plaisir, le désir de se lâcher sur des envies personnelles mêmes si certaines sont en contradiction avec notre volonté de tout contrôler.


En résumé.

On voit bien que l’innovation prend divers visages et naturellement je n’ai pas tout abordé dans cet article, ce n’étais pas le but, vous l’avez compris.

L’idée était surtout de vous apporter quelques pistes de réflexion qui pourrons sans doute vous aider à mieux comprendre l’interaction entre le digital et ce que nous sommes et resterons, des êtres humains.

Dans les cas, ne prenez jamais à la légère les conséquences d’un retard sur l’évolution des nouvelles technologies au risque de subir le tsunami digital.

Mon conseil. Pensez à vous informer, échanger, exposer un peu plus vos idées sur les réseaux sociaux par exemple et ne reproduisez pas, soyez vous, soyez unique, soyez avant tout humain.

Ainsi, vous constaterez, que vous n’êtes pas seul au monde à vous poser ces mêmes questions qui vous taraudent l’esprit.

 

Comme d’usage sur ce blog, je vous ai mis un petit film illustratif que vous devriez apprécier qui fait la part belle au design.

Ce film porte sur la renaissance du retail mis en scène par l’agence de design ZIBA qui va prolonger les réflexions dans vos têtes amorcées par cet article que j’ai voulu… connecté 😉

 

Petit film: « The Retail Renaissance » réalisé par Ziba design store.

Voilà le futur tout proche qui nous attend.

L’avenir radieux, aussi, pour ceux qui seront dorénavant encore plus « HUMAN CENTRIC ».

 

Pour continuer sur le sujet, voici un lien complémentaire:

Si vous souhaitez aller plus loin dans la transformation digitale de votre boutique, je vous recommande de lire le petit guide malin et pédagogique de Catherine Barba intitulé « Le magasin n’est pas mort ».

 

Petit Quizz
  • Utilité du post
  • Ton adopté
  • Plaisir de lecture
Total des votes
Votre appréciation (en étoiles… !)
  • Utilité du post
  • Ton adopté
  • Plaisir de lecture
Votre total

Articles récents

NOTRE ADN

Site web nouvelle génération entre le blog et le site média, notre interface remet à plat les racines du retail à l'ère collaborative en faisant de nos passions digitales des créations customisées.

Promesse Retail Buzz

Nous voulons donner à réfléchir, découvrir et savourer notre métier en proposant une façon originale de communiquer sur divers supports.

NEWSLETTER