one nation paris, carré privé ouest, value retail

Enfin du Shopping-loisir « intelligent » en France

Polémique nationale, planétaire, même. Le choix ne sera pas simple, alors pourquoi ne pas se laisser surprendre par chacun d’entre eux ! Lundi, ce sera..Carré privé. Mercredi…La Vallée et le One Nation le week-end...Le Premium ouvre la voie à de nouvelles expériences shopping, oui, du shopping intelligent, ça existe !

J’ai longuement réfléchi au sujet d’actualité qui allait ouvrir le bal. Et puis je me suis dit qu’il fallait commencer par le commencement. Logique non. Et le commencement c’est quoi ?. Le magasin d’usine revisité comme écrin au luxe. Alors ce sera, soit la rue commerçante dans le prolongement du centre commercial du Val d’Europe, la galerie fermée en cours de construction rebaptisée par l’équipe Catinvest du nom particulier de : One Nation Paris Imaginez, où tu vas faire ton shopping ce week end…au One Nation, baby ! ou bien encore, le grand magasin Carré Privé Ouest imaginé façon Les Galeries Lafayette porté par les opérateurs Codic et la foncière Hammerson en projet de reconversion de feu Sky West – oui, souvenez-vous ce centre de loisirs imaginé et vendu par le promoteur MAB Development qui prenait une allure de train fantôme sur certains étages. Alors, bien sûr, les marques de luxe qui aiment se faire courtiser se tâtent pour arrêter leur décision d’implantation dans l’un de ces (futurs) hauts lieux du luxe, raison juridique oblige.

Ne partez pas ! On n’expédie pas un tel ovni en un paragraphe.

Too perfect, le Shopping-loisir intelligent ?

Pour faire simple, parce que j’aime les choses simples ! En gros, à la différente du retail, le segment des magasins d’usine a pris pour habitude d’insérer dans les baux commerciaux signés par les locataires commerçants une petite condition, histoire d’éviter de la retrouver chez les concurrents de la zone de chalandise. Sa particularité ? Cette dernière limite, en effet, leur expansion géographique. En fait, cette clause géographique établi un rayon au-delà dans lequel la marque s’engage à ne pas ouvrir d’autres boutiques….vous voulez en savoir plus alors continuons…
Car ce billet se donne pour but de vous expliquer les raisons du succès grandissant de ce nouveau modèle de  : Shopping-loisir intelligent. Bon, pour ce faire, j’ai retenu ces trois sites novateurs chacun à leur manière qui me paraissent intéressants à « démonter ».

Un nouveau phénomène d’achat intelligent

Ces solderies de marques de prestige ne connaissent pas la crise. La formule de l’Outlet factory chic, entendez par là, le magasin d’usine adapté au luxe, va même débarquer en Chine prochainement. On l’a vu, chez les porteurs de grands projets sur le sol français, comme Catinvest, qui souhaite se faire une place au soleil sur ce segment spécifique du marché du déstockage, avec sa marque ombrelle, One Nation Paris, ou l’exemple du tandem Codic attelé à  la foncière anglaise Hammerson – par ailleurs, actionnaire principal de Value Retail ! – et son Carré Privé Ouest, on parle volontiers de « stratégie de montée en gamme type premium dans l’Outlet chic» et surtout de « différenciation » compte tenu du vieillissement du parc existant des solderies de marques imaginées il y a quinze ans dans l’Hexagone.

Démarrage souvent laborieux

Du coup, légitimement, chacun cherche à cultiver un positionnement identitaire unique et sans doute connaître le même succès que, l’opérateur qui reste encore la référence du secteur, Value Retail et son célèbre flagship parisien La Vallée qui s’est agrandit de 20 nouveaux joueurs attractifs. Le site situé dans la prolongement du centre commercial de Val d’Europe, a été inauguré en octobre 2000. Il faudra attendre 3 années pleines après son ouverture pour achever la commercialisation des 75 premières boutiques de la rue commerçante qui poursuit sa montée en puissance d’année en année.

2 chiffres pour évaluer le phénomène

Basons nous sur l’existant pour mieux comprendre les choix des projets One Nation Paris et Carré Privé Ouest. Trois ans après l’ouverture de la La Vallée par Value Retail en octobre 2000, le site a réalisé un CA de 55 millions d’euros. Fin 2012, soit 12 années après son ouverture au public, le lieu dégage un CA de 271 millions d’euros. Quand, en plus, on sait que l’opérateur Value Retail se rémunère en prélevant un pourcentage (variable, selon la négo avec les locataires) du CA de ses villages, on comprend vite mieux les raisons qui l’on poussé à agrandir de 20 nouvelles boutiques le village de Marne la Vallée.

Objectifs ? Grossir pour capter encore plus de clients et proposer un espace shopping-loisir décontracté et sans stress pour le client. Mais comment vont réagir les futurs consommateurs familiers de ces Villages de marques et bâtis en rue commerçantes, quand il s’agit, en fait de centre de marques, d’un retour en arrière sur le format classique du centre commerciaux fermé comme ce que propose Carré Privé Ouest de même que One Nation Paris.

Enfin, la question du tourisme commercial sur laquelle capitalisent ces sites, dans le 1er Pays au monde en matière de fréquentation touristique, peut faire sens dans une profession de l’Outlet qui demeure, encore, disons le aujourd’hui, très limitée en nombre d’acteurs et difficile à appréhender en phase d’exploitation commerciale.

 Une activité qui s’équilibre grâce aux flux touristiques

Le business plan de ces chics Shopping Outlet repose en fait sur un juste équilibre dans la répartition de la clientèle. Quand on sait que près de 50% du volume de CA réalisé proviennent de la clientèle touristique, en règle générale, on comprend mieux le modèle économique de ces infrastructures commerciale dont le succès s’appuie sur ces deux volets, que sont les résidents dans la zone de chalandise ciblée mais aussi les touristes internationaux qui représentent près de 140 nationalités différentes pour Value Retail soit des visiteurs asiatiques, russes, belges, suisses, néerlandais et anglais..etc.

C’est sans doute sur ce « terrain » que va se jouer la bataille entre ces différents joueurs One Nation Paris, Carré Privé Ouest et La Vallée Village…les tours-opérateurs étrangers vont devoir faire des choix de circuits à proposer à leur clients et pourquoi pas chaque jour de la semaine un site différent – histoire de varier les plaisirs. C’est d’ailleurs, sans doute, pour ces raisons que Scott Malkin, à l’origine du concept de Value Retail, choisi toujours des lieux attractifs à fort potentiel touristique pour développer ses centres.

Bien sûr, si vous souhaitez compléter cette liste non exhaustive de sites de shopping outlet chic, allez-y ! Mais promis, craché, juré, avec ces 3 pièces-là, vous allez vivre quelques occasions d’évasion sensationnelles. Sinon, je ne m’appelle pas Artho.

Petit Quizz
  • Utilité du post
  • Ton adopté
  • Plaisir de lecture
Total des votes
Votre appréciation (en étoiles… !)
  • Utilité du post
  • Ton adopté
  • Plaisir de lecture
Votre total

Articles récents

NOTRE ADN

Site web nouvelle génération entre le blog et le site média, notre interface remet à plat les racines du retail à l'ère collaborative en faisant de nos passions digitales des créations customisées.

Promesse Retail Buzz

Nous voulons donner à réfléchir, découvrir et savourer notre métier en proposant une façon originale de communiquer sur divers supports.

NEWSLETTER